Le Cardinal Bernard Agré était-il seulement un homme de Dieu ?

Cardinal Bernard Agre' of Ivory Coast  a

 

Décédé le 9 juin 2014 à Paris, le Cardinal Bernard Agré, a été inhumé hier vendredi 4 juillet 2014, à la Cathédrale Saint-Paul du Plateau d’Abidjan. Le Cardinal fait parti des personnalités les plus controversées de l’histoire contemporaine de la Côte d’Ivoire. Car en plus de son statut de serviteur de l’église Catholique une bonne partie de l’opinion ivoirienne le soupçonne d’avoir joué un rôle négatif dans différentes crises qui ont secoué la Côte d’Ivoire.  Pourtant, il a gravit quasiment tous les échelons de l’organisation Catholique comme le témoigne sa biographie ci-dessous :

Biographie

« Bernard Agré, né le 2 mars 1926 à Monga en Côte d`Ivoire et mort le 9 juin 2014 à Paris, est un cardinal ivoirien, archevêque émérite d`Abidjan depuis 2006.

Né à Monga, dans le diocèse d`Abidjan, Bernard Agré est baptisé à six ans à Memni, le village (après Grand-Bassam, Memni est la deuxième étape de la venue des missionnaires en Côte d`Ivoire) où il reçoit son instruction primaire de 1936 à 1941. Il continue sa scolarité au petit séminaire de Bingerville de 1941 à 1947 avant d`entrer au grand séminaire de la même ville pour ses études de philosophie de 1947 à 1948. Il part ensuite à Ouidah au Dahomey (actuel Bénin) où il suit des études de théologie de 1948 à 1953.

Prêtre

Après avoir été ordonné prêtre, le 20 juillet 1953, il devient vicaire à Dabou pendant trois ans. Il enseigne en même temps, et devient en 1956 recteur du pré-séminaire de Bingerville. Il interrompt son ministère de 1957 à 1960 pour étudier le droit canonique et la théologie à l`université pontificale urbanienne à Rome, où il obtient un doctorat. De retour dans le diocèse d`Abidjan, il est successivement curé de la paroisse Notre-Dame de Treichville de 1960 à 1962, puis vicaire général chargé de l`éducation et des séminaires.

Evêque

Nommé évêque de Man le 8 juin 1968, il a été consacré le 3 octobre suivant par le cardinal Bernard Yago. Il préside la Conférence épiscopale régionale de l`Afrique de l`Ouest (CERAO) de 1985 à 1991.
Le 6 juin 1992, il est nommé évêque de Yamoussoukro dont il devient le premier évêque. Cette nouvelle capitale administrative abrite une grande basilique que le pape Jean-Paul II vient de consacrer. Le 19 décembre 1994, il est nommé archevêque d`Abidjan. Il démissionne de cette charge à 80 ans, le 2 mai 2006.

Cardinal

Il a été créé cardinal par Jean-Paul II lors du consistoire du 21 février 2001 avec le titre de cardinal-prêtre de S. Giovanni Crisostomo a Monte Sacro Alto ».

Malgré tout ce qui précède le Cardinal Bernard Agré reste considéré par certains ivoiriens comme un acteur politique. Surtout, il semblerait qu’il en savait beaucoup sur l’assassinat du Général Robert Guéï le putschiste qui a renversé le Président Bédié en 1999. Il semble également qu’il détestait les populations du nord de la Côte d’Ivoire dont est originaire l’actuel Président Alassane OUATTARA. Ce qui est sûre le    Cardinal Bernard Agré ne pourra plus s’expliqué sur ces reproches qui lui sont fait. J’ose croire que tout ce qui lui est reproché ne sont que des rumeurs

The following two tabs change content below.
magnaled
Blogueur, rédacteur web et Observateur France 24 depuis 2008. Cyber-militant et acteur engagé de la société civile ivoirienne. Diplômé en Lettres Modernes et Marketing Communication. Leader d'une des plus importantes organisations de jeunesse de la Côte d'Ivoire et d'Afrique de l'Ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *