Zama, un chef des « microbes » tué par la foule

85

Fin de parcours dans après-midi du mardi 14 avril 2015, pour un Chef des « microbes » le très tristement célèbre Zama. Ne supportant plus la passivité de la police, la population de Attecoubé (une commune au nord d’Abidjan) a capturé et tué ce caïd qui avait plusieurs fois été cité comme auteur de meurtre et de violence sur les populations de cette commune. Dans les rues d’Attécoubé, les pieds, les bras et la tête du tristement célèbre Zama  étaient brandis comme un trophée. Le reste de son corps a été dépecé, brulé et trainé dans les coins et recoins.

Les « microbes » sont des bandes de jeune gens armés qui agressent les populations en groupe. Ils sont extrêmement violants et ne craignent personne, même les forces de l’ordre. C’est une forme de délinquance qui a vu le jour en Côte d’Ivoire vers les années 2010. Cette forme de grand banditisme a commencé à Abobo et s’est rapidement propagée à d’autre commune d’Abidjan.

The following two tabs change content below.
magnaled
Blogueur, rédacteur web et Observateur France 24 depuis 2008. Cyber-militant et acteur engagé de la société civile ivoirienne. Diplômé en Lettres Modernes et Marketing Communication. Leader d'une des plus importantes organisations de jeunesse de la Côte d'Ivoire et d'Afrique de l'Ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *