Côte d’Ivoire : l’historique des patronymes et noms sénoufos

panther1

Les Sénoufos étaient divisés en plusieurs groupes. Selon donc l’activité de chaque groupe, Il fallait trouver un nom.
Dans la région de Katiola, Niakaramadougou, et d’autres contrées Tagbanas on a les patronymes suivants et leur sens ancestral :
* Horo : Les courageux, les intrépides, ils sont devenus des Coulibaly
* Hile : Ceux qu’on a détachés du grand groupe, ils sont devenus des Kone.
* Ikongo: Ceux rompus aux techniques agraires, ils sont devenus des Camara.
* Yieh : Ceux qui se sont divisés en deux factions, ils sont devenus des Ouattara.
* Tuho : les chasseurs de souris, Toure


Cette colonisation ou migration patronymique, à fait disparaître dans la grande majorité des régions, les patronymes authentiques sénoufos (Horo, Hilé, Ikongo, Yieh, Hala) pour faire place aux patronymes malinké (Coulibaly, Ouattara, Touré, Koné, etc.)
Dans la région de Dabakala et de Bonnièredougou et d’autres contrées Djiminis, nous retrouvons les mêmes patronymes, sauf qu’ici, les équivalents en malinké ne correspondent pas forcément aux autres sous groupes.
– Sekongo = Camara
– Silue = Coulibaly
– Soro = Fofana, Koné
– Tuho = Touré, Dao
– Yeo = Ouattara
Dans le Gbatoh (département de Boundiali) ont à les patronymes suivants et leurs équivalents :
– Sofonziolo = Coulibaly
– Ganon = Diabaté, Bamba, Koné,
– Sefon =
– Keho ou Kowo = Koné
– Fooh = Fofana, Touré, Bakayoko
– Tienwe = Koné
– Pan = Kanaté
– Setionnon = Konaté
– Ziao = Cissé, Fanny, Bamba, Keita
– Gounougo = Traoré, etc.

07703-BIG
Pour le reste du grand groupe senoufo, nous avons généralement les patronymes suivants et leur sens ancestral :
– SORO vient de « Nanzorobélé » (les courageux, les téméraires, les intrépides).Dans la région du Tagbana, c’est HORO. Ils sont devenus des Coulibaly.Ils ont pour animal fétiche la panthère;
– YEO vient de « Bélé pé pè yiêh » (ceux qui se sont divisés). Dans la région Tagbana, ondit YIEH, ils sont devenus des Ouattara. Ils ont pour animal fétiche l’antilope rouge à raies et tâches blanches
– SILUE vient de « Pe man pè soul n’laha » (ceux qui se sont débarrassés d’une partie de leur communauté). Dans le Tagbana, Hile, ils sont devenus des Koné. Ils ont pour animal fétiche le singe noir.
– SEKONGO vient de « beli pe sehye congue » (ceux qui préparent les portions de terre destinées à la culture) Ikongo dans le Tagbana, ils sont devenus des Camara, Traoré, Sanogo. Ils ont pour animal fétiche l’écureuil de Terre;
-TUO vient de « beli pe toubélé tchaa » (ceux qui s’adonnent à la chasse aux souris ou rats) Ils sont devenus des Diarassouba, Dagnogo. Ils ont pour animal fétiche le phacochère;
Ce n’est pas une traduction mais ces noms représentent les mêmes interdits alimentaires, les mêmes tabous.
Après le chapitre des patronymes, nous allons très brièvement parler des noms en pays senoufo. Généralement, ils sont en très significatifs et ont un rapport avec plusieurs aspects tels que:
– Les noms d’animaux ( la poule, le singe, la vipère, le serpent boa ) exemple : Fotia, Golofongongnon
-Les jours de la semaine exemple Kartia = Femme née le dimanche son masculin est Karnan. Tenindja ou Tenindjô selon les régions = Femme née le lundi. Son masculin est Tênan
– Le lieu de la naissance (le champ, le marché, etc.) exemple Kologotia = femme des routes, généralement les femmes nées sur la route voir dictionnaire.
– Les circonstances de la naissance Exemple Petanki = Ils ont raison
-L’ordre de naissance des enfants ; Zie = premier fils, Gnoh = deuxième fille
– Les jumeaux : N’ganan, N’gantcha
– Le moment de la naissance (pendant une fête, la pluie, etc.) Zatia = femme née un jour de pluie, au masculin on dira Zahanon
– Rendre hommage à quelqu’un exemple Dokatienin = le bienfait de mon père
– Les fétiches … Exemple = Yassoungo, Lôssoungo

The following two tabs change content below.
magnaled
Blogueur, rédacteur web et Observateur France 24 depuis 2008. Cyber-militant et acteur engagé de la société civile ivoirienne. Diplômé en Lettres Modernes et Marketing Communication. Leader d'une des plus importantes organisations de jeunesse de la Côte d'Ivoire et d'Afrique de l'Ouest.

39 réflexions au sujet de « Côte d’Ivoire : l’historique des patronymes et noms sénoufos »

  1. Diarra Doh dit :

    Je viens d’apprendre par vous que les noms Kartia et Karnan sont portés par les personnes nées un dimanche (Kari en Malinké).Possible!
    Mais à ma connaissance,chez le senoufo ces noms revèlent beaucoup plus un caractère funestre.Il faut d’abord dire qu’ils sont multiforme dans leurs nomanclature ces deux noms:
    feminin:Kartia ou Kafougotia,Kafougotio (Karfougo le diminutif),
    masculin:Karnan ou Kafougonan.
    Comment se donnent-ils?
    Chez le senoufo,quand une femme perd successivement 1 premier et un deuxième enfant,le troisième qui nait est « jeté » là où l’on depose les ordures (karr).Une façon de dire à la mort de le prendre si elle veut ou le laisser.Ensuite il est repris par quelqu’un qui l’avait vu « jeter ».Ainsi il est nommé par ces noms sus-cités.

  2. Raymond A dit :

    Eh ben ! Merci beaucoup pour cet article fort enrichissant culturellement.
    L’on très généralement que seul les akans ont des patronymes liés au jour de naissance mais l’on ce rends bien compte que ceux malibké sont une véritable carte d’identité.

  3. Yeo nadin dit :

    fanan saha.g très contant de ce document,et j’aimerais même lavoir dans ma boîte si possible. Puis demander l’origine initiale de ces différents peuples et différents mouvements sur le territoire ivoirien. merci

  4. MR YEO dit :

    SUIS PAS TROP D,ACCORD AUJOURD,HUI QUE POUR DES PRINCIPE RELIGIEUX LES SENOUFOS AIENT CHANGER LEUR NOMS EN KONE, COULIBALY, ET AUTRE SA ME FAIT TRES MAL, ONT PEUT ETRES YEO, SEKONGO,TUO ET ETRE UN BON MUSULMEN COMME UN BON CHRETIEN

  5. Pierre Laplante dit :

    Bonjour.

    Je suis de la ville de Québec au Canada. En 1977, j’étudiais en criminologie à l’université de Montréal. Cette année là, j’ai croisé un étudiant ivoirien qui était venu poursuivre ses études à la même université et qui a pris quelques cours avec moi. J’aimerais le retracer.

    Je ne suis pas certain de son nom. Est-ce que le patronyme Kiébi existe en Côte d’Ivoire. Je crois me rappeler que son nom était Irié Kiébi. Est-ce que cela vous semble un nom ivoirien?

  6. SANOGO YACOUBA dit :

    JE TROUVE CELA DÉPLORABLE QU’ON AIT CHANGÉ LES PATRONYMES. AU FOND J’AI TOUJOURS EU CE SENTIMENT D’ORIGINE VENANT DES SEKONGO. MERCI POUR CES INFORMATIONS.

  7. SORO Dotannan dit :

    Au fur et à mesure que le temps passe, la tradition perd sa valeur et par conséquent chaque groupe ethnique perd ses origines. Alors, merci bien Mr pour cet article même s’il ne relate pas parfaitement nos origines (caractéristiques) mais il interpelle plus ou moins chacun. Soyons fier de ce que Dieu nous a fait et surtout conservons nos traditions afin de devenir peuple sans origine dans 20 ans

  8. Abiba Silué dit :

    Très intéressant!!! mais je viens par la pour éclairer un peut mon frère Diarra Doh sur sa suggestion. En fait, tout ce qui a été rédigé à travers cet article est juste. le nom Kartia/ karnan en sénoufo n’a jamais été le synonyme de Kafougotia-tio/kafougonan. Ce dernier non a toujours été donné à ceux, comme vous avez mentionné plus haut « Chez le sénoufo,quand une femme perd successivement 1 premier et un deuxième enfant,le troisième qui naît est « jeté » là où l’on dépose les ordures .Une façon de dire à la mort de le prendre si elle veut ou le laisser.Ensuite il est repris par quelqu’un qui l’avait vu « jeter » Par contre, le nom Kartia/ karnan est donné aux natifs du dimanche chez les sénoufos bien que le préfixe « Kar » soit en malinké. Je vous rappelle aussi que tous les autres noms de jour de naissance ont leur préfixe en Malinké. Merci!!

  9. Soulemane Soro dit :

    Très édifiant. Merci de nous avoir enseigné notre identité culturelle. Nous serons très heureux de lire d’autres documents sur l’histoire glorieuse du brave peuple SENOUFO. Que KOLOTCHOLO vous bénisse !

  10. Solo dit :

    Je Suis Très Fier D’être Senoufo,je Suis Issu D’une Famille De Nom Rare » SOLO=NOUSSOLO=Elephant »,je suis né a Boundiali D’origine Solokaha(sirasso)

  11. C. Sétchon Souleymane dit :

    Effort très appréciable! Merci frère ! Mais le champs est tellement vaste qu’il faudrait une thèse de doctorat pour le cerner. Avis aux intellectuels Sénoufo. La réaction de Abiba Silué est juste à propos du nom Kartia ou Karnon

  12. GNINHOUAGNON OUATTARA dit :

    Enrichissant pour nous la nouvelle génération. Continuez à nous informer sur notre culture.
    Mon nom Ouattara me déplaie tellement vous ne pouvez pas comprendre.

  13. tuo dioni dit :

    Très bien dit merci la tradition et la culture rien de plus important c est un privilège d’ être africain et surtout du peuple sénoufo. Ne renions pas nos origines car un jour nous le regretterons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *